En hélicoptère dans les régions montagneuses du Pamir

Le pays des montagnes

Le Tadjikistan est un pays montagneux, 53% de l’ensemble de son territoire est couvert par des régions de haute montagne culminant à plus de 3 000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Dans l’Est du Tadjikistan s’élève le massif du Pamir, son sommet le plus élevé et le Pic Ismail Samani, anciennement Pic du Communisme, (culminant à 7 495 mètres au-dessus du niveau de la mer). Dans l’Ouest se dresse le massif des monts Fan attirant les alpinistes avec ses circuits intéressants et ses sommets enneigés, et les touristes par ses vallées fleuries. Youri Vizbor , auteur-compositeur et voyageur, ayant parcouru la beauté et la pureté de la nature du Tadjikistan écrivait « J’ai laissé mon cœur dans les montagnes Fan ».

Le courtier européen Aviav TM (Cofrance SARL) propose l’organisation de circuits héliportés vers les zones difficiles d’accès du Tadjikistan : les monts Turkestan, Zeravchan, Hissar et Alaï dont les pics sont couverts de glaciers et souvent impraticables, et où les torrents rapides coulent dans de sinueuses gorges.

 

Les mystères du Tadjikistan

Les massifs montagneux du Tadjikistan attirent non seulement pour leur nature primitive, mais aussi pour leurs sites et grottes antiques partiellement explorés par les archéologues et renfermant encore de nombreux secrets. La société Aviav TM (Cofrance SARL) loue des hélicoptères pour voyager vers ces curiosités historiques et naturelles, et les équipages expérimentés feront d’un voyage complexe une aventure passionnante.

 

En 2003, dans la grotte d’Anguiliak des contreforts médionaux des monts Zeravchan, des traces de l’homme de Néandertal vivant dans les montagnes du Pamir il y a 40 000 ans ont été découvertes. Depuis l’aéroport local de haute montagne de Khorog, un hélicoptère emmène les passagers en deux heures environ jusqu’à la grotte préhistorique. L’aérodrome dispose d’une grande hélisurface, mais n’est pas desservi par des vols réguliers. Cofrance SARL propose des aéronefs modernes pour les voyages vers les mystères primitifs.

 

L’hélicoptère conduira tous les amateurs de beautés naturelles exotiques dans la pittoresque vallée de Ferghana, sur la route M41 ; pour se rendre vers les monts et gorges uniques Ak-Sou, le mieux est de décoller depuis l’aéroport de Khodjent (situé à une centaine de kilomètres), et pour aller sur les rives du lac de haute montagne Kara-Kul avec les yacks qui s’y promènent et l’énigmatique Vallée des Tornades, le départ s’effectue depuis la capitale du Tadjikistan, Douchanbé, ou depuis la capitale Kirghize, Bichkek. La nature primitive frappe par ses paysages fantastiques, particulièrement visibles depuis le hublot en altitude.

 

Les hélicoptères sauvent la situation

L’hélicoptère emmène confortablement les alpinistes en quête de nouveaux sommets sur les lieux d’escalade. L’un d’eux, le Tschimtarga, situé dans le massif Fan, est intéressant pour les amateurs de sport de montagne par ses circuits alpins de diverses catégories de difficultés. Pour se rendre aux Lacs Troubles depuis lesquels commencent l’escalade et où autrefois passait la Route de la soie, le plus pratique est de prendre l’hélicoptère depuis l’aéroport de Douchanbé (situé à 120 km).

 

Les hélicoptères sont particulièrement irremplaçables en période hivernale lorsque les avalanges dévalent des montagnes et que la circulation automobile est rendue difficile, voire impossible. Les cols difficiles à franchir se trouvent à l’emplacement de mont Alaï, entouré de prairies alpines et de paysages semi-désertiques ; dans la région du massif montagneux avec des sommets culminant à 5 500 mètres au-dessus du niveau de la mer, le transport de personnes et de fret repose essentiellement sur le transport aérien.

 

Chasse et pêche exotiques

Les qualités de vol de l’hélicoptère seront également utiles pour l’organisation d’une chasse de haute montagne aux moutons sauvages et aux bouquetins d’Asie centrale vivant à une altitude de 3 à 4 000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les amateurs de pêche en rivières de montagne ne sont pas laissés pour compte avec les truites, carpes et lavarets, dans les contrées éloignées de la civilisation les voyageurs rencontrent des argalis, cerfs de Bactriane, et des prédateurs : ours, hyènes, martres et renards. Les massifs montagneux du Pamir et du Tian Shan sont extrêmement intéressants pour les géologues, géographes, biologistes, archéologues et paléontologues.

 

Aviav TM (Cofrance SARL) a de longues années d’expérience en matière de transport aérien dans diverses conditions naturelles et climatiques, garantit la sécurité des vols. Rien n’est impossible pour les employés de la société !